Torture psychologique et déni des droits fondamentaux : le martyre d’Assange et l’indifférence des médias

23 Oct 2019 | Droits humains, Presse / médias

dont extradite assange

Julian Assange, éditeur de WikiLeaks, a été victime de « torture psychologique » et ses droits à une procédure régulière ont été « systématiquement violés » par tous les États impliqués, selon le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer.

Deux experts médicaux ont accompagné Melzer lors de sa visite à Assange dans la prison britannique de Belmarsh, a-t-il déclaré mardi 15 octobre.

« Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il avait été soumis à de la torture psychologique pendant une période prolongée. C’est une évaluation purement médicale. »

Le message de Melzer s’est heurté à un mur d’indifférence, seulement une poignée de journalistes ayant assisté à sa conférence de presse au siège des Nations Unies à New York.

À Londres, Julian Assange a reçu le soutien… des « gilets jaunes » français. Ils étaient venus lundi 21 octobre pour soutenir le fondateur de Wikileaks, entendu par la justice britannique après des semaines à l’isolement dans une prison haute sécurité. « En France, les ‘gilets jaunes’, c’est pour la liberté sociale, le travail, les retraites. Julian Assange fait partie de la liberté de façon générale », clamait l’un d’eux. Il saura en décembre s’il est extradé vers les États-Unis.

A lire sur AgoraVox

Lire le compte rendu de l’audience du 21 octobre par Craig Murray ancien ambassadeur de Grande Bretagne

Lire l’article « Pour Julien Assange » de Serge Halimi (Monde diplomatique)

L’audience d’Assange ou la mascarade du 21/10/2019 – Assange : « This is inequitable »

Le Royaume-Uni empêche un juge espagnol d’interroger Julian Assange (El Pais)