La longue et douloureuse histoire des sahraouis à Bordeaux

07 Mai 2018 | Contributions

En nous promenant ce dimanche autour du fleuve, nous avons croisé l’histoire des sahraouis à Bordeaux. Et nous avons échangé.

Ils sont en ce moment 180 sahraouis et ils ont subi, cette semaine, 4 expulsions. Réfugiés,( ils sont déjà réfugiés du Sahara occidental),  ils étaient quai de Paludate, suite à un incendie, la Préfecture les a fait évacué par la police, une première fois, c’était mardi 1er mai. Ils ont perdu bon nombre de leurs biens : couvertures, bouteilles de gaz, etc. L’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration : 55 Rue Saint-Sernin, 33000 Bordeaux – +33 5 57 14 23 00 – www.ofii.fr) a proposé un gymnase pour 40 personnes et pour 4 nuits. Donc 140 au moins sont à la rue et cet hébergement ce termine ce soir.

Certains sont retournés après l’incendie quai de Paludate, aussi pour récupérer leurs biens laissés après l’évacuation et non emportés à la déchetterie. Une nouvelle fois, ils ont été expulsés. Ensuite, ils ont été sur les berges de la Garonne face à Sud Ouest et une nouvelle fois, ils ont été expulsés, insultés, privés de leurs affaires, dont leurs papiers d’identité eux aussi emmenés à la déchetterie. Nous les avons trouvé sur les quais rive gauche face à l’esplanade des Quinconces. Ils ont besoin de couvertures, dont des couvertures de survie et de quoi manger, ceci en urgence.

Ensuite, ils ont besoin de soutien et d’une volonté de se mobiliser pour que les autorités locales et départementales leur permettent une solution d’hébergement. Cette semaine, le beau temps va se terminer, dormir dehors sous la pluie sans protection est un réel problème.

Vous pouvez passer les voir ce soir et s’ils sont à nouveau expulsés, ils ne sont pas loin du fleuve d’une rive à l’autre. Bordeaux : beaucoup de touristes, c’est-à-dire des migrants de rapport ou VIP, donc accueillis bras ouverts et des demandeurs d’asile mal vus et mal venus.

Témoignage rédigé à titre personnel, Philippe et Sakina A.

D’autres éléments d’information sur le site Rue89Bordeaux.com Énième « expulsion sans solution » des réfugiés sahraouis à Bordeaux