Quand ils ont… par Peska

22 Déc 2018 | Contributions

Bastamag1Quand ils ont…

Quand ils ont laissé les « sans domicile fixe » crever dans la rue
en soulignant que l’été est aussi dur que l’hiver pour les malheureux,
Et que c’est bien triste,
Je n’ai rien dit car je n’étais pas « sans domicile fixe ».

Quand ils ont laissé des familles vivre dans des logements pourris
pendant toute la durée de l’enfance des enfants,
Sans faire naître en eux l’espérance,
Je n’ai rien dit car je n’étais ni femme ni enfant miséreux

Quand ils ont confié aux restaurants du cœur pendant plus de trente ans
le soin de remplir les ventres vides des pauvres,
et d’assumer l’éducation de leurs gosses,
Je n’ai rien dit car je n’étais ni affamé ni acculturé.

La suite sur le site de Paul Jorion