Programme BAHIA : Coup de tonnerre dans un ciel politicien !

11 Juil 2019 | Santé

Bahia

Communiqué de Presse du 5 juillet 2019 relatif à l’avis défavorable de Mme Anne Marie CAUSSE,    commissaire enquêtrice dans la concertation de Bordeaux Métropole :

Programme BAHIA : Coup de tonnerre dans un ciel politicien !

Deux secrétaires d’Etat viennent de venir à Talence visiter l’avancement des travaux du projet Bahia organisant le démantèlement de l’hôpital Robert PICQUE. Accompagnées de quelques responsables locaux, elles nous ont décliné médiatiquement leurs discours politiciens… « c’est un projet magnifique sur tous les plans, il n’y a pas d’alternative, les opposants sont des irréductibles minoritaires ! »

 PATATRAS !…le rapport  de Mme la commissaire enquêtrice (concertation dans le cadre de Bordeaux Métropole, relative à l’intérêt général du projet et à la modification du PLU pour sa réalisation) vient d’être publié dans la suite de celui de Mme Julie DUMONT d’avril 2018, critique lui aussi.

Il constitue la phase finale de cette concertation et nous fournit un diagnostic implacable, officiel et indépendant :

  • Intérêt général peu clair ;

  • Mauvaise évaluation des impacts pour les riverains sur les plans urbanistique, environnemental, social et économique ;

  • Dossier confus, embrouillé, opaque, ne permettant pas une bonne mesure des enjeux ;

  • Pas  d’abord serein du choix initial du site qui aurait pu être celui de l’Hôpital Robert PICQUE ;

  • Montages financiers hasardeux

etc… (nous attendons de pouvoir consulter l’ensemble du rapport).

L’AVIS de Mme la Commissaire est donc DÉFAVORABLE !

 C’est un élément d’importance qui nous permet d’affirmer à nouveau :

  • contrairement à ce qui nous est asséné régulièrement par les promoteurs du projet (en conflit d’intérêt pour les dirigeants de la MSPP-Bagatelle et de désintérêt pour la direction militaire de l’Hôpital Robert PICQUÉ), ce projet Bahia est globalement négatif.

  • l’intérêt général, selon nous, aurait du retenir le maintien d’un Hôpital public sur le territoire actuel de Robert PICQUÉ, continuant de travailler en complémentarité avec la Maison de Santé Privée Protestante Bagatelle, avec maintien de tous les équipements des deux structures pour répondre aux besoins croissants de la population du territoire.

 Nous appelons l’ensemble des acteurs à se situer au niveau de cet intérêt général et à se réunir en assemblée citoyenne en septembre 2019 :

pour sauvegarder ce qui peut l’être ;

– pour mettre fin à cette rupture manifeste entre citoyens et décideurs dans ce dossier.

Nous sommes disponibles pour y participer. L’avancée des travaux de Bahia (qui ont démarré avant toute concertation…) est une chose, la démolition de l’Hôpital Robert PICQUÉ en est une autre…elle peut être évitée