Manif des ‘gilets jaunes’ : « Moi, dircab du Préfet, de leur point de vue, j’ai basculé dans le camp de l’ennemi »

04 Fév 2020 | Contributions, Droits humains, Violences policières

Laurent est passé dans « l’autre camp ». Il était directeur de cabinet du Préfet en charge du maintien de l’ordre. Il dit aujourd’hui manifester avec les ‘gilets jaunes’ au « nom des mêmes valeurs qui lui ont fait servir l’Etat ». Laurent et Philippe racontent leurs choix et leur changement de camp.

Le samedi 18 novembre 2019, en plein mouvement des « gilets jaunes », à la suite d’une journée particulièrement mouvementée, ponctuée d’affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre. Didier Lallement, préfet de police de Paris, se trouve place d’Italie pour constater les dégâts et répondre aux multiples interviews des chaînes en continu. Il est interpellé par une manifestante-« gilet jaune » et lui adresse en retour une de ces petites phrases qui restera dans les annales du mouvement : « Et bien, nous ne sommes pas dans le même camp, Madame !’ lui dit-il avec un certain dédain qui en dit long. »

Que signifie ne pas être du même de camp ? Et peut-on changer de camp ?

Écoutez ce témoignage sur France Culture (Émission « Les pieds sur terre »)