Les associations de défense des droits font-elles peur au gouvernement israélien?

29 Jan 2018 | antisémitisme, Communiqués, Moyen Orient

Depuis de trop nombreux mois, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) alerte le gouvernement français sur les dérives de la politique israélienne en matière de démocratie et de liberté d’accès à son territoire et aux territoires palestiniens occupés.

Aujourd’hui, des associations françaises et internationales engagées pour le respect des droits sont ciblées par le gouvernement israélien. Les récentes dispositions de la loi dite de transparence votée le 8 février 2017 s’appliquent explicitement aux ONG de défense des droits de l’Homme, aux lanceurs d’alerte et bien sûr à leurs structures de financement. Mais ce sont bien, il faut le rappeler, les sociétés civiles israélienne et palestinienne qui en supportent directement les conséquences.

Lire le communiqué de la LDH