Le mouvement des gilets jaunes perdure dans le temps; les violences qui l’accompagnent aussi

20 Fév 2019 | Violences policières

Angers

Depuis le début de la crise des gilets jaunes, la stratégie de la police est très critiquée. Les forces de l’ordre sont régulièrement accusées de violences contre les manifestants : 1 700 d’entre eux auraient été blessés, contre 1 000 dans les rangs de la police. Vendredi 15 février des experts des droits de l’Homme de l’ONU dénonçaient des restrictions graves aux droits des manifestants « des gilets jaunes ». Ils concluaient leur rapport ainsi: « Nous encourageons la France à repenser ses politiques en matière de maintien de l’ordre et encourageons les autorités françaises à ouvrir des voies de dialogue afin d’atténuer le niveau de tension et de reconnaître le rôle important et légitime que les mouvements sociaux jouent dans la gouvernance ».

Contribution de la section LDH d’Angers