Grande mosquée de Bordeaux : pourquoi ne pas s’y opposer

27 Mar 2014 | Communiqués, Contributions

Dans le cadre de la campagne pour les élections municipales, le Front National a exprimé son opposition au projet de grande mosquée de Bordeaux, notamment lors d’une manifestation organisée le 8 février à proximité du site d’implantation de ce projet à Bordeaux Benauge. Le tract diffusé par le FN à cette occasion comportait des illustrations et des allusions fallacieuses, de nature à susciter les craintes des citoyens (image de minaret, de femme en burka, référence à des organisations terroristes ou à un « centre islamique »…).

Au delà des arguments spécieux employés, la LDH Gironde a dénoncé cette posture qui, sous couvert d’une instrumentalisation de l’idée de laïcité, tend à opposer une partie de la population à une autre et à alimenter la méfiance sinon la haine plutôt qu’à œuvrer dans le sens d’un vivre-ensemble à l’échelle de la cité.

Dans l’agglomération bordelaise, la plupart des religions disposent de lieux (églises, temples, synagogues…) appropriés permettant à chacun de pratiquer son culte selon ses croyances religieuses. Cette liberté de croyance est garantie par la loi de séparation des églises et de l’Etat de 1905 dont l’article 1 précise :

« La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. »

C’est pourquoi la LDH Gironde a réalisé et diffusé un tract, présentant une maquette de ce projet et en quoi un tel projet respecte, par sa conception et par sa nature, l’esprit de la laïcité tel que spécifié par le législateur.

Grande mosquée