France-Turquie: visite du président Erdogan à Paris

06 Jan 2018 | Communiqués

Communiqué d’Euromed Droits

Ce vendredi 5 janvier, le Président Recep Tayyip Erdoğan se rend à Paris pour rencontrer le Président Macron. Selon l’Elysée, les discussions devraient porter sur les relations bilatérales entre les deux pays, les relations régionales avec un focus tout particulier sur la situation en Syrie et la question palestinienne, mais aussi les droits humains.

A l’occasion de cette visite, le Président d’EuroMed Droits, Michel Tubiana, interpelle le Président Macron :

« Il est primordial que la France soit solidaire avec les forces vives de la liberté, de la démocratie et de la dignité humaine en Turquie. Le Président Macron doit être ferme envers M. Erdoğan et clairement condamner la dérive totalitaire et la répression qui sévissent dans le pays.

Le Président Macron doit dénoncer les mesures de rétorsion massives autant qu’arbitraires à l’encontre des universitaires, des journalistes, des militants et de l’ensemble des opposants pacifiques au régime qui réclament leur liberté de pensée et d’expression.

Depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016 et la proclamation de l’état d’urgence, la Turquie fait l’impasse sur les droits et des libertés fondamentaux. C’est une véritable chasse aux sorcières qui sévit depuis lors, avec des arrestations quotidiennes et des licenciements abusifs dans les services publics. Au total, c’est près de 133.000 fonctionnaires qui ont été démis de leur fonction, avec une nouvelle purge ce 24 décembre. Rien n’arrête M. Erdoğan, qui justifie cette épuration comme une lutte nécessaire contre le terrorisme.

La destruction des droits fondamentaux aux portes de l’Union européenne ne peut avoir qu’un effet négatif pour l’ensemble des peuples d’Europe. Il est donc urgent et de notre responsabilité d’agir avec fermeté pour que la Turquie respecte le droit international, et notamment la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. »

Paris, le 4 janvier 2018