BORDEAUX: Un gilet jaune dans le coma, l’IGPN saisie

16 Jan 2019 | Contributions, Droits humains, Manifestation, Violences policières

blessés graves

Lors de l’acte 9 des Gilets jaunes, samedi 12 janvier, ce manifestant de 47 ans avait été blessé à la tête à la suite de tirs policiers au moyen d’un lanceur de balles de défense. L’homme, également pompier volontaire, a ensuite été placé en coma artificiel.

« Mon mari n’est pas un délinquant »

Lors d’une entrevue accordée à Sud Ouest, la femme du père de trois enfants, affirmait que son mari « n’avait absolument rien à se reprocher. Il n’a rien cassé contrairement à ce que certains peuvent écrire sur Internet ».

Avant d’ajouter que « Les policiers lui ont tiré dessus, à la tête, alors qu’il ne présentait aucun danger. Mon mari n’est pas un délinquant ».

Lire l’article d’Ouest France

Gilets jaunes: des violences policières jamais vues