Après les gilets jaunes, violences policières faites aux femmes à Bordeaux

11 Mar 2019 | Communiqués, Droits humains, Violences policières

Communiqué de presse du collectif du 8 mars Gironde

A l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, plus de 800 manifestantes ont repris les rues de Bordeaux, lors d’une manifestation de nuit non mixte, à l’appel du Collectif 8 mars Gironde.

Mais la manifestation pacifique a dû faire face à une répression policière démesurée. Sur le cours Victor Hugo, à 21h45, alors que le cortège manifestait depuis 1h30 de manière pacifique, un camion de police est arrivé à l’arrière du cortège et trois policiers ont extrait de manière musclée l’une des manifestantes à la stupéfaction générale. La police a alors lancé une grenade de désencerclement avant de faire usage de bombes à poivre et de lacrymogène pour repousser les manifestantes. Des personnes autour ont perdu leur capacité d’audition pendant plusieurs heures. Une manifestante est sévèrement blessée aux pieds par la grenade de désencerclement.

Lire la totalité du communiqué: Communiqué de presse_Collectif 8 mars Gironde