5 morts lors de contrôles de police du 8 au 15 avril

25 Avr 2020 | Droits humains, Violences policières

Depuis le 8 avril, 5 personnes ont été tuées par la police, 3 autres ont été blessées gravement et 7 ont porté plainte pour violences policières.

Toutes ces histoires ont un point commun : il n’y a aucun témoin, en dehors des policiers impliqués dans la mort de ces personnes. En temps « normal » même avec des témoins et des vidéos, la grande majorité des affaires de morts en lien avec la police se termine par un non lieu. Sans preuve ni témoin extérieur, il y a donc encore moins de chance que quiconque soit un jour condamné pour ces morts ni ne s’excuse.

N’ayant aucune autre version que celle des forces de l’ordre, les médias eux aussi se contentent – encore plus qu’à l’accoutumée – de faire un copier/coller de leurs déclarations. Aucun média n’a d’ailleurs pris la peine de mettre en lien ces affaires.

Lire l »article du site Rebellyon Info